haiti‎ > ‎Earthquake Haiti 2010‎ > ‎

Mise à jour des besoins d'éducation en Hait

Mise à jour sur la crise en Haiti

Les besoins d'éducation, la réponse du Cluster mondial de l'éducation du Comité Permanent Inter-Agences (IASC) et ressources importantes


Voici un mois que le tremblement de terre a dévasté Haïti et nous vous écrivons pour faire le point sur l'impact de la catastrophe sur l'éducation et la réponse qui a suivi sur le terrain. Une sélection de ressources vous est également proposée ci-dessous et complète celles envoyées avec notre premier message de mise à jour sur la situation (lire le message précédent sur Haïti ici). 

Le nombre total d'enfants et de jeunes de moins de 18 ans touchés par le tremblement de terre est estimé à 1,26 millions.  Parmi eux, environ 700.000 sont des enfants en âge scolaire du primaire âgés de 6 à 12 ans.  Le nombre de personnes handicapées avant le séisme était d'environ 800.000, dont 200.000 enfants, et on estime qu'un nombre supplémentaire de 194.000 à 250.000 personnes ont été blessés avec le tremblement de terre.  En outre, on estime que 450.000 enfants ont été déplacés à la suite du séisme, à la fois à l'intérieur du pays et le long des zones frontalières avec la République dominicaine.  Haïti renferme une vaste population de jeunes, cependant le nombre d'adolescents touchés par la catastrophe est encore à déterminer.


Impact sur l'éducation 
Alors qu'un nombre important d'enfants en âge scolaire ont été touchés par le tremblement de terre, il est important de signaler qu'un grand nombre d'enseignants et d'autres personnels de l'éducation ont été tués et blessés.  Bien que les données complètes sur l'impact du séisme sur le système éducatif en Haïti ne sont pas encore disponibles, les premiers indicateurs suggèrent que 90% des écoles sont endommagées dans les zones sinistrées et 30 à 40% le sont dans les zones indirectement affectées.  On estime que le nombre d'écoles touchées par la catastrophe est susceptible d'être entre 3.500 et 4.600.  Le Cluster Éducation estime que 3 millions d'enfants ne sont pas scolarisés.
 
Les écoles dans les zones épargnées ou indirectement affectées ont officiellement rouvert le 1er février 2010.  Cependant, les parents sont réticents à envoyer leurs enfants à l'école par peur de répliques sismiques et par souci de leur bien-être après les expériences stressantes que de nombreux jeunes et enfants ont vécu.  Le service de nouvelles de l'ONU indique que seulement 10% des écoles de Port-au-Prince sont fonctionnelles, et que seulement 40% des écoles sont ouvertes dans la ville portuaire du sud de Jacmel et des autres localités.  Il est prévu que la scolarisation dans les zones sinistrées redémarrera en mars 2010.


Coordination et intervention d'urgence
"Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une année scolaire.  Même si nos bâtiments sont détruits, nous pouvons monter des tentes pour que les enfants qui sont encore vivants puissent revenir à l'école pour apprendre», Louis Montespoir, directeur de l'école Daniel Fignolé à Port-au-Prince.
 
Le Cluster Éducation à Port-au-Prince, co-dirigé par l'UNICEF et Save the Children, travaille en étroite collaboration avec le Ministère de l'éducation et de la formation professionnelle en Haïti (MENFP) et se réunit régulièrement avec les représentants des quelque 30 organismes sur place, dont le MENFP, les agences onusiennes, les ONGs et le secteur privé.  Au sein du Cluster Éducation, des groupes de travail ont été créés pour discuter du développement de la petite enfance, du soutien psychosocial, de la réduction des risques de catastrophe, du redressement rapide, du curriculum, du développement des capacités, de la construction, des médias et de la communication. Le Cluster Éducation est également en liaison étroite avec le Sub-Cluster Protection de l'Enfant et le Coordinateur psychosocial et de la santé mentale pour s'assurer que les liens essentiels entre l'éducation, le bien-être psychosocial et la protection sont établis dans le cadre des efforts humanitaires et de relèvement.
 
Le travail initial a identifié cinq priorités pour le secteur de l'éducation:
(1) l'ouverture des écoles dans les régions épargnées et les zones sinistrées (prévue dans le courant de mars 2010);
(2) la scolarisation temporaire et la planification de la reconstruction des bâtiments scolaires à la fois dans les zones sinistrées et épargnées;
(3) le soutien psychosocial aux enseignants et des enseignants vers les apprenants;
(4) l'appui aux autorités éducatives et aux administrateurs chargés de la coordination nationale de la réponse et de la reconstruction du système
(5) l'évaluation et l'analyse des besoins préliminaires pour obtenir une image plus complète et informer à moyen et à plus long terme.
 
En consultation avec le MENFP, le Cluster Éducation est en train d'élaborer une stratégie complète et un plan d'exécution pour les six prochains mois.


Évaluation des besoins préliminaires

Une équipe du MENFP a procédé à une évaluation rapide des dommages subis par le secteur de l'éducation, avec le soutien du Cluster Éducation qui a partagé outils et expertise, et les résultats devraient être disponibles dans les prochains jours.  Le Cluster Éducation est sur le point d'entreprendre une évaluations rapide des besoins préliminaires avec comme objectif d'identifier les besoins immédiats des 45 jours prochains afin de déterminer les besoins pour la réouverture des écoles et la création de zones de sécurité d'apprentissage.  Cet exercice se fondera sur les données recueillies par le MENFP et les résultats alimenteront l'évaluation des besoins post-catastrophe qui sera réalisé par la suite. 
 
L'évaluation des besoins post-catastrophe sera dirigée par le Gouvernement d'Haïti et soutenue par les Nations unies, l'Union européenne, la Banque mondiale et la Banque Interaméricaine de Développement.  L'évaluation des besoins post-catastrophe débutera au mois de mars et identifiera les besoins nécessaires au relèvement de tous les grands secteurs, y compris le secteur de l'éducation.  Le MENFP désignera un point focal pour l'évaluation et le Cluster Éducation contribuera à cet exercice en partageant des données, en appuyant la conception des outils de collecte des données, et en participant à l'analyse des résultats.
 
Il est primordial que chaque phase du processus d'évaluation soit soutenue et les organisations sont invitées à partager leurs ressources dans les domaines de la collecte, de la saisie et de l'analyse des données, de la logistique et de l'appui technique.  Un appui immédiat est nécessaire dans le courant des quatre semaines prochaines.  Pour plus de renseignements ou pour offrir votre soutien, veuillez contacter Charlotte Lattimer qui dirige la coordination des efforts d'évaluation:charlotte@savethechildren.ch


Financement
Le premier Appel Éclair pour Haïti est maintenant financé à 96%.  Après un démarrage lent, le secteur de l'éducation est financé à 85% et a reçu US$ 19.692.824 du montant total de US$ 23.050.000 demandé.  Un Appel Éclair révisé est en cours de finalisation et il est prévu que les besoins pour le secteur de l'éducation totaliseront environ US$ 80 millions, basés sur des projets soutenus par 11 organismes demandeurs en Haïti et 5 agences demandeuses en République dominicaine.
 
Il est prévu que Bill Clinton lance le nouvel Appel Éclair le 17 février. Il est essentiel que les efforts de plaidoyer soient maintenus afin d'assurer que les besoins du secteur de l'éducation soient respectés dans cette deuxième phase des appels.  Pour tout commentaire ou pour plus d'information, veuillez contacter Colette Murphy: associate2@savethechildren.ch


Information, Plaidoyer et Ressources
Ci-dessous vous trouverez un certain nombre d'outils, de ressources et de documents d'orientation. Si vous avez d'autres documents en français ou en créole que vous souhaitez partager avec les autres membres du réseau INEE, veuillez nous les envoyer à francophone@ineesite.org

En outre, veillez contribuer à notre Blog, le billet en français ci-dessous attend vos commentaires :

Prêter attention aux filles: comment protéger les adolescentes en Haïti?, par Ruth Levine, Center for Global Development. 


Santé mentale et soutien psychosocial 


Directives concernant la santé mentale et le soutien psychosocial dans les situations d'urgence, IASC
Ce document présente des conseils essentiels sur l'adoption d'une approche permettant d'aborder de façon intégrée les problèmes de santé mentale et les problèmes psychosociaux qui se posent de la façon la plus pressante dans les situations d'urgence. Disponible en français


Protection de l'enfant

Manuel sur les Espaces amis des enfants en situations d'urgence, Save the Children

Ce manuel met en exergue les principaux concepts et conseils pour développer et mettre en place les Espaces amis des enfants  Il présente aussi une compilation d'une série de 40 annexes constituées d'outils de mise en œuvre et de ressources comprenant des exemples d'outils d'évaluation, des activités, des indicateurs, des descriptions de tâches, des listes de matériels/équipements, et autres. Disponible en français  


Égalité des sexes
 
L'importance des questions d'égalité des sexes après le tremblement de terre en Haïti, IASC 
Ce document présente brièvement les mesures nécessaires à prendre en vue d'assurer que l'intégralité de la population, y compris les femmes et les filles, ait accès à l'aide humanitaire en Haïti. Disponible en français

Guide pour l'intégration de l'égalité des sexes dans l'action humanitaire. Femmes, Filles, Garçons et Hommes : des besoins différents, des chances égales, IASC
Le Guide vise à conseiller les acteurs sur le terrain en matière d'analyse comparative entre les sexes, de planification et de prise de décisions pour que les différences entre les sexes soient prises en compte dans tous les aspects de l'action humanitaire afin de tenir compte des besoins, des apports et des capacités des femmes, des filles, des garçons et des hommes. Il propose aussi des outils pour assurer un bon suivi de la planification axée sur l'approche sexospécifique. Disponible en français

Directives en vue d'interventions contre la violence basée sur le sexe dans les situations de crise humanitaire, IASC
Ce document met à la disposition des acteurs de l'humanitaire un ensemble d'interventions minimales dans tous les secteurs pour prévenir la violence sexiste et y apporter une réponse.  Il souligne la nécessité d'une approche coordonnée. Disponible en français

Prévenir l'exploitation et les abus sexuels (EAS) commis par le personnel d'agence pendant la crise a Haïti (brochure), Groupe de travail de l'ONU et des ONG des CEAH/CEPS pour la Protection contre l'EAS

Cette brochure propose une liste des mesures nécessaires que les agences humanitaires doivent prendre en compte afin d'empêcher l'exploitation et l'abus des femmes et des filles. Disponible enfrançais 
 
 
Handicap

Personnes handicapées et la réponse humanitaire en Haïti, Comité des Femmes pour les Refugiées (Women's Refugee Commission)
Cette brochure propose des messages importants et une orientation pour l'action. Disponible enfrançais

Guide de poche INEE sur l'éducation inclusive, INEE
Ce guide est utile à tous ceux et celles qui travaillent à fournir, gérer ou appuyer des services d'éducation dans des situations d'urgence.  Il fournit des conseils de strategies et d'actions utiles aux moments clés d'une urgence ainsi que des conseils sur la manière d'agir face à des défis tels que la résistance ou le manque d'intérêt pour l'inclusion.  Le guide sera très bientôt disponible en français, et vous pouvez d'ores et déjà commander votre copie en contactant francophone@ineesite.org. La version anglaise est disponible ici


L'éducation d'urgence en Haïti parue dans les nouvelles d'information


Les écoles peinent à rouvrir, IRIN News
Un appel lancé par le gouvernement haïtien pour demander la réouverture des écoles dans les zones épargnées par le tremblement de terre du 12 janvier est restée sans effet en raison des craintes des parents et de leurs difficultés financières. Lire l'article ici
Comments