Education Guinée

   

              
 

                                                                                                     http://www.metfp.gov.gn/sys_educatif.php

Les systèmes éducatifs constituent un élément important de la problématique nationale de développement économique et social des différents pays en général, la Guinée ne constitue évidemment pas une exception. Les relations entre la société, le système d'éducation et de formation sont en fait complexes et multiformes; on peut néanmoins globalement les classer en deux grandes catégories : i) les facteurs économiques et sociaux qui exercent une pression externe sur le fonctionnement de l'école, et ii) les effets qu'exerce le système éducatif, son fonctionnement et ses produits, sur la société.

Au titre de la seconde catégorie, qui concerne pour une partie importante ce qui se passe après que les individus soient sortis du système d'éducation et de formation, on trouve des aspects tels que l'influence de la formation sur les pratiques familiales et sociales (et sur les variables de santé et de population) ainsi que sur la productivité du travail et la croissance économique.

Au titre de la première catégorie, on trouve à la fois des questions telles que la confrontation des valeurs existant dans la société à un moment donné du temps; mais on trouve aussi, de façon plus prosaïque, les contraintes telles que celles concernant le contexte démographique ainsi que celles attachées au contexte économique, financier et budgétaire qui imposent, dans le court et moyen terme, des limites évidentes aux politiques éducatives. Bien sur, dans un terme plus long, on sait que le développement de la scolarisation aura lui-même des conséquences positives tant sur la croissance de la population que sur la croissance économique, mais ces influences ne vont pas directement influencer les perspectives scolaires des dix prochaines années. C'est à l'analyse de ces contraintes externes, démographiques, économiques et budgétaires, que le système éducation doit se consacré pour une meilleure projection dans le futur. "v.rapport resen guinée en PDF "

Enjeux du Système Educatif Guinéen

Malgré les grands efforts consentis par le Gouvernement dans le secteur de l'éducation avec l'appui constant des bailleurs de fonds, des nombreux problèmes existent encore dont la solution conditionne la réussite des programmes de valorisation des ressources humaines nationales.

L'on peut notamment constater aujourd'hui:

  • l'insuffisance persistante de l'offre d'éducation par rapport à la demande ;
  • le manque de laboratoires et de bibliothèques scolaires ;
  • les difficultés d'optimisation de la communication entre acteurs et partenaires aux niveau vertical et horizontal ;
  • l'analphabétisme de plus de 65% de la population,
    la persistance des disparités entre zones urbaines et rurales, entre filles et garçons ;
  • les effets pervers de l'amélioration de la scolarisation sur le post-primaire (flux importants d'élèves à l'entrée au collège) ;
  • l'insuffisance du partenariat autour de l'école, le caractère circonscrit des échanges scolaires Sud-Sud et Nord-Sud ;
  • l'inadéquation relative de la formation avec la vie socio-professionnelle et le milieu ;
Dans un contexte de pénurie de ressources budgétaires et de contraintes de l'ajustement, ces problèmes pris dans leur globalité induisent des effets négatifs sur la qualité et l'éfficacité de l'éducation, malgré les nombreux acquis quantitatifs et au plan de la gestion du système.

Pour atteindre la scolarisation universelle, alphabétiser la majorité des Guinéens, Èteindre les disparités entre filles et garçons dans l'accès à l'école et la poursuite des études, donner un enseignement de qualité offrant des ouvertures sur le milieu, la vie socio-professionnelle et le monde moderne, les efforts consentis devront se poursuivre, se rationaliser davantage dans le cadre d'une meilleure gestion des ressources disponibles.

EDUCATION ET PARTENARIAT

En raison notamment de la démographie galopante, le nombre d'enfants en âge d'entrés à l'école augmente dans la même proportion. Les défis à relever exigent de gros efforts dépassant les capacités de financement des Etats.

Si l'aide multilatérale à l'éducation est importante, elle ne saurait suffir. Un programme comme le PASE n'aurait pas atteint ses objectifs quantitatifs et qualitatifs sans le complément de l'aide bilatérale, la mobilisation des ressources de l'Etat, des Communautés et des ONG nationales et étrangères.

PERSPECTIVES

Le développement accéléré de l'Education exige le renforcement du principe de partage des coûts sur la base d'un partenariat entre l'Etat, les Bailleurs de Fonds, les collectivités décentralisées, les communautés et les parents d'élèves.

Les résultats obtenus en matière d'Education en moins d'une décennie font de la Guinée un exemple à suivre dans la sous-région. L'expérience du PASE suscite l'intérêt de la communauté internationale et autorise la mise en oeuvre d'autres programmes visant la scolarisation universelle, l'alphabétisation de la majorité de la population et le renforcement de la qualité et de la pertinence de l'Education.

Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:39
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:40
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:36
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:40
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:40
ĉ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:41
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:41
Ċ
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:41
ĉ
lmd.doc
(5228k)
Peter Merckx,
12 Jan 2010, 07:49
Comments